De l'Ecolieu à l'Echo Zen Co

La plupart des démarches pour en arriver là ont abouti grâce aux échanges d'une femme et d'un homme. C’est ainsi que cette histoire avance.


Pendant qu'ils étaient en train de permettre à 2 nouvelles personnes de voir le jour, nos deux protagonistes cherchaient un habitat groupé où ils pourraient marier la vie à la campagne et des rencontres enrichissantes tout en continuant d’aborder des arts de tous horizons.

Où s'installer ?

Pourquoi instaurer une vie à plusieurs ?

Comment s'organiser ensemble, sur une terre ?

Une dynamique de recherches personnelles se mêle à celle de beaucoup d’autres. De là naisse les temps ensemble, en menant des actions qui visent une meilleure entente sur un bout de terre.

Mais accepter ces réalités au point de les harmoniser pour arriver à vivre très proche les uns des autres… C’est ici que se pose le challenge le plus global du projet.


Depuis 2010, ils réalisent une partie de leurs rêves et de leurs objectifs dans le Gers, à Mielan.
Ils louent un endroit qu'ils autoproclament écolieu.
Leurs vies se construisent continuellement dans un bain de cultures variées, d'où l’utilisation du terme permaculture.
C'est dans un moulin hydraulique qu'ils habitent.
Ils se fournissent une partie de l'électricité, ils aménagent des parcours et des jardins vivriers sur les terres tout en accueillant n’importe qui, n’importe quand.
Cela se fait en corrélation avec le développement de l'association Troc Zen Arts.
Quelques mois après leur installation, le montage d’une association la plus ouverte possible fut un cap de franchi. Cela peut aider à structurer les relations, en restant à l’écoute de ce qui vient d’ailleurs. Ce passage à l’acte se perpétue en étant de plus en plus affiné.


Ils continuent d'accueillir les porteurs de projets, dans une dynamique où vient s'inscrire quiconque souhaite faire évoluer ses actions avec d'autres.
Combien de moments forts et de prises de conscience se déclenchent lors de ce type de rencontre ?

Quelques centaines de personnes sont venues sur l’écolieu dans cette optique.


Parallèlement,  une étudiante de Auch est venue rencontrer l'association pour devenir organisatrice d'un événement dans le cadre de son BTS. Sa contribution intense et engageante à contribuer à la formation d'Agent de Service en Espace Rural.

Ce fut début 2012 que l’association accueilli le montage d’un écofestos.

Il y eu une franche évaluation de la faisabilité et des opportunités réciproques d'un tel projet. Ce qui amena à réunir les moyens matériels et humains sans avoir de fonds.

L'éco-festival démarra le 15 et 16 août sur un axe participatif dans la journée avant des tours de scènes, le soir.
Participatif et volontaire fut le positionnement principal afin d'avoir conscience de lancer une effervescence partagée et communicative.
L'Echo Zen Co fut davantage pluridisciplinaire du 17 au 19 avec plusieurs spectacles entrelacés d'instants musique et d'espaces rencontres.

Des démonstrations, des jeux et des surprises ponctuèrent l’événement.
D'autres structures ainsi que des initiatives spontanées ont permis d’en finaliser la réalisation.
Et pour finir, le dimanche 19 août a vu s'ajouter un vide-grenier pour favoriser de nouvelles interactions en échelonnant les « au revoir ».

Le but fut de permettre à tous d'avoir ainsi l’exemple d’acteurs engagés, auxquels ils pouvaient se joindre sans débourser une fortune en amont.

D'ailleurs, les groupes de musique et les artistes ont encouragé la démarche en répondant présents, bénévolement.

L'éthique de l’écolieu est de découvrir et d’apprécier une part de ce que chacun entreprend.

La Nature qui se prête à nous.
Les Hommes qui sont prêts à se réunir.
Les énergies que nous avons à apprécier et à optimiser.
Les créations, la musique et les spectacles qui relèvent l'intensité de la Vie.

Les avancées de chacun font une toile impressionnante de réalisations qui développent la richesse de notre diversité.

L'équipe de Troc Zen Arts permet donc de mettre en valeur les talents qui veulent se joindre aux leurs.

Qu'on se le dise...